Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié depuis Overblog

Publié le par Fdmm

Cher(e) Collègue,

Avant et pendant l'été, nous avons livré ensemble une bataille pour que la loi ne vide pas la commune de sa substance. Notre mobilisation et le débat parlementaire nous ont permis de sauver, sur le plan juridique, l'essentiel.

Mais une autre bataille s'annonce encore plus difficile : sur le plan financier. L'Etat réduit de 30 % les dotations. Les communes sont asphyxiées. Année après année, le garrot se resserre.

En trois ans, les communes auront connu une baisse de 30 % des dotations. L’Etat ne s’impose pas une telle baisse et n’en impose pas non plus une aussi forte, proportionnellement, aux autres catégories de collectivités.

Nous devons obtenir une une réduction et un étalement de la baisse des dotations et, dans le même temps, un moratoire sur toutes les dépenses supplémentaires. Comme pour la Loi NOTRe, c’est un bras de fer que nous devons engager.

L'Association des Maires de France, toutes tendances confondues, a décidé de lancer une opération nationale d'information des Français qui doit être impérativement relayée dans chaque commune.

Nous appelons à organiser, dans chaque commune, le 19 septembre prochain (l'horaire idéal est en fin de matinée) une action qui peut varier selon la commune : rassemblement devant la mairie, ou réunion d’information, ou signature de la pétition devant la presse.

Nous vous invitons à distribuer à tous vos administrés lettres ou tracts. Je vous prie de trouver ci-joint un dossier complet :

- un modèle de lettre aux citoyens,

- un modèle de lettre aux parties prenantes (associations, entreprises…)

- deux modèles de messages téléphoniques pour la mairie,

- un projet d’article pour votre bulletin municipal ou tout autre support de communication,

- un modèle de discours du maire pour la journée du 19 septembre,

- un argumentaire questions/réponses.

Tous ces documents peuvent être utilisés et modifiés par vous comme vous le souhaitez. Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire. Bien amicalement.

François GROSDIDIER.

Commenter cet article