Les raisons qui ont conduit Jean-Marc Fournel à démissionner de son poste de maire

C’est un coup de tonnerre politique dans le Pays-Haut. Jean-Marc Fournel, le maire socialiste de Longwy (Meurthe-et-Moselle) a démissionné après avoir dirigé la ville pendant 12 ans. Son successeur sera élu dimanche 25 février 2024, lors d’un conseil municipal.

Depuis le 20 janvier 2024 et la présentation des vœux à la population, il n’y avait plus beaucoup de mystère. Ce jour-là, Jean-Marc Fournel avait indiqué qu’il s’agissait de ses derniers vœux en tant que maire. Quelques jours plus tard, l’élu socialiste de 66 ans a adressé sa lettre de démission à Françoise Souliman, préfète de Meurte-et-Moselle qui l’a acceptée.

C’est ainsi que depuis le 16 février, Longwy n’a plus de maire. C’est le premier adjoint Vincent Hamen qui assure l’intérim jusqu’à l’élection du nouveau premier magistrat qui interviendra dimanche lors d’un conseil municipal. Les électeurs n’auront donc pas à retourner aux urnes. 

Devenu maire en 2006, battu aux municipales de 2008 par Edouard Jacque de seulement 43 voix, Jean-Marc Fournel est redevenu maire en 2014 puis a de nouveau été réélu en 2020.

C’est une décision que je mûris depuis quelques mois. J’observe que les enquêtes d’opinion, année après année, indiquent que les Français souhaitent un renouvellement du personnel politique

Jean-Marc Fournel, ancien maire de Longwy

C’est donc au beau milieu de son mandat qu’il tire sa révérence pour laisser la place aux jeunes : « C’est une décision que je mûris depuis quelques mois. J’observe que les enquêtes d’opinion, année après année, indiquent que les Français souhaitent un renouvellement du personnel politique et cela ne s’applique pas uniquement à nos ministres, à nos députés ou à nos sénateurs. Cela s’adresse à l’ensemble des élus, maires compris, même si le maire reste l’élu préféré des Français. Tirant la conclusion de plus de 30 ans de mandat à la ville de Longwy et de plus de 12 ans comme maire, j’ai décidé de passer la main à des jeunes, ce qu’attendent nos concitoyens.« 

Selon toute vraisemblance, c’est son premier adjoint Vincent Hamen qui devrait lui succéder, Jean-Marc Fournel restant pour sa part conseiller municipal et conseiller communautaire. Ironie de l’histoire, en 2006, lors de son accession à la mairie, Jean-Marc Fournel avait bénéficié du départ en cours de mandat de Jean-Paul Durieux qui était maire depuis 17 ans. Un précédent qui se répète donc aujourd’hui. 

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Le projet d’autoroute A31bis en Moselle accélère malgré les oppositions

Avec 100.000 travailleurs frontaliers, dont une majorité se déplaçant en voiture vers le Luxembourg chaque jour, le réseau autoroutier du nord de la Moselle est engorgé une bonne partie de la journée.

Ainsi existe depuis des années un projet de contournement de Thionville, entre Metz et le Luxembourg, où il est impossible d’ajouter une troisième voie. Au total, plus de 90.000 véhicules par jour empruntent cet axe.

Clément Beaune, alors ministre des Transports, avait officialisé en décembre à Metz le choix du gouvernement de mener à bien le projet d’A31bis, via notamment la création d’un tunnel profond sous la ville de Florange pour contourner Thionville.

Le préfet de la Moselle Laurent Touvet a annoncé mardi le calendrier de ce vaste chantier, avec l’ouverture de l’enquête publique « d’ici à la fin de l’année », pour un démarrage des travaux en 2029.

Le projet « répond à un besoin de mobilité » mais contribue aussi au « développement économique » de la région, selon M. Touvet, qui l’explique: « Des autoroutes complètement saturées nuisent à l’activité économique » ou à l’installation d’entreprises.

Alors que plusieurs tracés avaient été proposés durant la concertation publique, le choix du tunnel sous Florange, qui a recueilli les avis favorables des élus locaux, est « une victoire » pour Rémy Dick, le maire de la ville, bien qu’il reste « quelques inquiétudes » notamment en ce qui concerne les nuisances à l’entrée et à la sortie du tunnel.

« Catastrophe environnementale »

Autre source d’inquiétudes récurrente chez les usagers: l’attribution d’une concession de l’autoroute, et la mise en place d’un péage pour en financer la création, avec un budget actuellement estimé entre « 700 et 900 millions d’euros », selon le représentant de l’Etat.

Des associations et collectifs alertent aussi sur le risque d’augmentation des accidents de la route, avec une « plus grande dangerosité » dans les tunnels, estime Sophie Delvo, porte-parole de l’Intercollectifs non à l’autoroute A31bis tronçon nord.

Une pétition, intitulée « Abandonnez le projet d’A31bis! », avait recueilli ce mardi 9.000 signatures sur la plateforme Greenvoice.

« Non seulement ce projet ne règlera pas le problème des bouchons, mais en plus il portera atteinte à notre santé et au climat », indique la pétition.

« C’est une catastrophe environnementale », renchérit Isabelle Catalan, de l’association Air Vigilance, qui déplore notamment la destruction d’arbres et d’espaces naturels pour mener à bien le projet.

La députée LFI de la Moselle Charlotte Leduc avait elle fustigé en décembre un projet d’« inutilité publique » que le gouvernement « pousse contre toute logique écologique, sociale et démocratique ».

La commune de Terville, 6.000 habitants, va « se retrouver enclavée entre deux autoroutes », déplore auprès de l’AFP Aziza Djemai, responsable du collectif « Terville contre l’A31bis ». Elle pointe tous types de pollution, notamment à la sortie du tunnel: lumineuse, visuelle, atmosphérique…

Train ou covoiturage

Ces enjeux locaux feront l’objet d’ateliers durant l’enquête publique, a précisé Luc Martin, garant de la Commission nationale du débat public (CNDP).

Le sénateur de la Moselle Michaël Weber a lui estimé que ce nouvel axe « ne permettra pas à terme d’absorber la totalité du trafic » et a invité les parties prenantes à réfléchir à la mise en place de « bus à haut niveau de service, voies de covoiturage » ou à « la réouverture des petites lignes ferroviaires ».

Un accord avec le Luxembourg permet d’augmenter le nombre et la fréquence des trains reliant Metz au pays frontalier: 24.000 voyageurs devraient fréquenter la ligne chaque jour en 2030, contre 8.000 à présent, selon M. Touvet. Mais cela ne représentera toujours qu’un quart des travailleurs frontaliers.

L’idée de réserver une voie au covoiturage en cas de forte affluence, pour inciter les usagers à adopter le transport groupé, est également étudiée.

Le projet, « nécessaire », vient « en complément d’autres projets » liés aux mobilités, selon le représentant de l’Etat. Les prochaines échéances et réunions entre parties prenantes devront permettre de « peut-être amender à la marge » le projet, mais « pas de débattre indéfiniment sur l’utilité de l’autoroute ».

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle: le projet d’autoroute A31bis accélère malgré les oppositions

Le projet de construction d’une autoroute A31bis en Moselle, présenté comme « nécessaire » au regard de l’engorgement routier lié au travail frontalier au Luxembourg, est aussi décrié par des opposants organisés en collectifs qui y voient un projet « incohérent ».

Avec 100.000 travailleurs frontaliers, dont une majorité se déplaçant en voiture vers le Luxembourg chaque jour, le réseau autoroutier du nord de la Moselle est engorgé une bonne partie de la journée. Ainsi existe depuis des années un projet de contournement de Thionville, entre Metz et le Luxembourg, où il est impossible d’ajouter une troisième voie.

Au total, plus de 90.000 véhicules par jour empruntent cet axe.

Clément Beaune, alors ministre des Transports, avait officialisé en décembre à Metz le choix du gouvernement de mener à bien le projet d’A31bis, via notamment la création d’un tunnel profond sous la ville de Florange pour contourner Thionville.

Le préfet de la Moselle Laurent Touvet a annoncé mardi le calendrier de ce vaste chantier, avec l’ouverture de l’enquête publique « d’ici à la fin de l’année », pour un démarrage des travaux en 2029.

Le projet « répond à un besoin de mobilité » mais contribue aussi au « développement économique » de la région, selon M. Touvet, qui l’explique: « Des autoroutes complètement saturées nuisent à l’activité économique » ou à l’installation d’entreprises.

Alors que plusieurs tracés avaient été proposés durant la concertation publique, le choix du tunnel sous Florange, qui a recueilli les avis favorables des élus locaux, est « une victoire » pour Rémy Dick, le maire de la ville, bien qu’il reste « quelques inquiétudes » notamment en ce qui concerne les nuisances à l’entrée et à la sortie du tunnel.

– « Catastrophe environnementale » –

Autre source d’inquiétudes récurrente chez les usagers: l’attribution d’une concession de l’autoroute, et la mise en place d’un péage pour en financer la création, avec un budget actuellement estimé entre « 700 et 900 millions d’euros », selon le représentant de l’Etat.

Des associations et collectifs alertent aussi sur le risque d’augmentation des accidents de la route, avec une « plus grande dangerosité » dans les tunnels, estime Sophie Delvo, porte-parole de l’Intercollectifs non à l’autoroute A31bis tronçon nord.

Une pétition, intitulée « Abandonnez le projet d’A31bis ! », avait recueilli mardi 9.000 signatures sur la plateforme Greenvoice.

« Non seulement ce projet ne règlera pas le problème des bouchons, mais en plus il portera atteinte à notre santé et au climat », indique la pétition.

« C’est une catastrophe environnementale », renchérit Isabelle Catalan, de l’association Air Vigilance, qui déplore notamment la destruction d’arbres et d’espaces naturels pour mener à bien le projet.

La députée LFI de la Moselle Charlotte Leduc avait elle fustigé en décembre un projet d' »inutilité publique » que le gouvernement « pousse contre toute logique écologique, sociale et démocratique ».

La commune de Terville, 6.000 habitants, va « se retrouver enclavée entre deux autoroutes », déplore auprès de l’AFP Aziza Djemai, responsable du collectif « Terville contre l’A31bis ». Elle pointe tous types de pollution, notamment à la sortie du tunnel: lumineuse, visuelle, atmosphérique…

– Train ou covoiturage –

Ces enjeux locaux feront l’objet d’ateliers durant l’enquête publique, a précisé Luc Martin, garant de la Commission nationale du débat public (CNDP).

Le sénateur de la Moselle Michaël Weber a lui estimé que ce nouvel axe « ne permettra pas à terme d’absorber la totalité du trafic » et a invité les parties prenantes à réfléchir à la mise en place de « bus à haut niveau de service, voies de covoiturage » ou à « la réouverture des petites lignes ferroviaires ».

Un accord avec le Luxembourg permet d’augmenter le nombre et la fréquence des trains reliant Metz au pays frontalier: 24.000 voyageurs devraient fréquenter la ligne chaque jour en 2030, contre 8.000 à présent, selon M. Touvet. Mais cela ne représentera toujours qu’un quart des travailleurs frontaliers.

L’idée de réserver une voie au covoiturage en cas de forte affluence, pour inciter les usagers à adopter le transport groupé, est également étudiée.

Le projet, « nécessaire », vient « en complément d’autres projets » liés aux mobilités, selon le représentant de l’Etat. Les prochaines échéances et réunions entre parties prenantes devront permettre de « peut-être amender à la marge » le projet, mais « pas de débattre indéfiniment sur l’utilité de l’autoroute ».

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Parc éolien dans le Gard : un maire démissionne après avoir fabriqué des centaines de faux avis de citoyens

Pierre Lucchini, maire de Moulézan, vient envoyer sa démission au préfet du Gard. Cet élu d’un village de quelque 650 habitants, situé au nord-est de Nîmes, avait avoué avoir inventé près de 700 avis positifs pour une enquête publique portant sur l’implantation de cinq éoliennes sur sa commune.

Porté par TotalEnergies et la municipalité de Moulézan depuis plusieurs années, ce projet d’implantation de cinq éoliennes dans le Bois des Lens avait déjà suscité une vive opposition de la part de riverains d’autres communes concernées, en particulier celle de Montagnac.

Pierre Lucchini, maire de Moulézan, a reconnu avoir inventé près de 700 avis positifs en faveur de la création de ce parc éolien parmi 2400 contributions de citoyens recueillies sur une plateforme en ligne, en automne 2023, lors d’une enquête publique portant sur ce projet.

Mi-décembre, la commissaire enquêtrice avait donné un avis favorable mais avec réserves au projet.

Le pot aux roses a été découvert par nos confrères d‘Objectif Gard, relayés par le Canard Enchaîné : Julien Plantier, premier adjoint au maire de Nîmes, avait découvert qu’un message de félicitation pour ce projet avait été publié sur internet avec son identité et avait porté plainte pour usurpation d’identité. Comme un autre élu de l’Agglo de Nîmes et des membres de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Le maire de Moulézan doit être jugé à la mi-mai devant le tribunal de Nîmes pour faux et usage de faux et usurpation d’identité.

L’élu vient d’envoyer sa lettre de démission à la préfecture, qui a confirmé sa réception. Le préfet du Gard doit à présent l’entériner par courrier pour qu’elle soit officielle.

Pierre Lucchini, également vice-président de la communauté d’agglomération Nîmes métropole en charge des énergies nouvelles, a déjà perdu sa délégation. Une décision prise début février suite à cette affaire de faux par Franck Proust, le président de Nîmes métropole.

Quant au collectif d’associations opposées à l’implantation d’éolienne, eux, avaient estimé que « ces actes frauduleux devraient conduire à l’annulation de l’enquête publique, voir à l’abandon pur et simple du projet« .

En attendant, le tribunal administratif de Nîmes doit désigner une nouvelle commission « afin de reprendre l’enquête publique dans son intégralité »

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle Quand la biodiversité s’invite dans les écoles de Metz

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix

« L’environnement, c’est important »

L’action s’est déroulée sur cinq demi-journées. Les enfants se sont rendus au jardin pédagogique du CPN et ont découvert les aménagements. Ils ont ensuite réalisé un diagnostic de leur cour d’école et ont décidé des projets à mettre en œuvre. Les jeunes ont créé des mangeoires et nichoirs à oiseaux ainsi qu’un refuge pour les insectes. Deux classes de CE2 et CE1 y ont participé. « Mon groupe a travaillé sur le nichoir semi-ouvert, j’étais contente car l’environnement, c’est important », confie Noémie, élève de CE2.

Vivre en harmonie avec la nature

Le vendredi 16 février était le jour de restitution du projet pour l’école élémentaire Le Val à Vallières. Le maire de Metz, ainsi que plusieurs adjoints, dont Anne Stemart chargée de l’Éducation, étaient présents. « La nature est partout même en ville. Ce que vous avez fait est formidable pour les oiseaux. Cela vous apprend à vivre en harmonie avec la biodiversité », explique François Grosdidier aux enfants. L’objectif visé est l’obtention du label E3D (École en démarche globale de développement durable). « Cela permet de renouer le lien direct entre enfants et nature et participe à un meilleur climat scolaire », explique le conseiller pédagogique Guy Chatelain. Même Ferdinand, le plus vieil âne de l’association, était présent pour participer à la restitution du projet. 

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Meurthe-et-Moselle Conseil municipal de Longwy : le nouveau maire et les adjoints seront élus le dimanche 25 février

Depuis le vendredi 16 février, et l’acceptation de la démission du maire Jean-Marc Fournel par la préfète de Meurthe-et-Moselle, le maire, ainsi que l’ensemble des adjoints, ont cessé d’être en fonction. Le premier adjoint, Vincent Hamen, assure l’intérim jusqu’à l’élection qui interviendra ce dimanche 25 février, soit dans les quinze jours après la réception du courrier de la préfecture. La séance débutera à 10 h, en maire de Longwy-Bas.

L’élection se déroulera lors d’un conseil municipal présidé par le doyen d’âge, en l’espèce Guy Vandendriessche. Il installera le conseil puis procédera à l’élection du maire, au scrutin uninominal à bulletins secrets. Le nouveau maire prendra ensuite la direction des opérations pour fixer le nombre d’adjoints, procéder à leur élection, faire voter les délégations confiées au maire et fixer les indemnités des élus.

Le précédent Durieux

En 2006, Jean-Paul Durieux, maire depuis 1989 et réélu en 2001, cède son fauteuil à Jean-Marc Fournel, deux ans avant l’échéance de son mandat. Cela ne portera pas chance à la gauche, qui, en 2008, se divise. Le maintien de la liste d’Irma Pala au second tour fera tomber la Ville dans l’escarcelle d’Édouard Jacque (Divers droite).

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle-Est Le maire de Grostenquin souhaite fusionner les écoles : parents et enseignants s’y opposent

La fusion de l’école maternelle avec celle d’élémentaire, à l’ordre du jour du dernier conseil municipal de Grostenquin vendredi 16 février, a suscité l’incompréhension des représentants des parents d’élèves. Auparavant consultés aux côtés des enseignantes, les parents s’y étaient formellement opposés.

La veille, le maire avait réuni un conseil d’école…

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Châtel-sur-Moselle Le hall d’entrée de la mairie en cours de rénovation

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle Chats errants à Metz : la municipalité souhaite « une cohabitation apaisée entre l’homme et les animaux

Un partenariat entre la mairie et les associations

Les populations de chats errants sont gérées grâce aux partenariats entre la mairie et les associations mosellanes. Rachel Burgy site notamment Enfermé dehors, SOS moustache, Mon ami le chat ainsi que les Chats perchés. Depuis trois ans, Rachel Burgy mène, avec ces dernières, des campagnes de stérilisation et d’identification des chats dans la ville. Les associations servent, dans un premier temps, à effectuer un diagnostic des chats qu’elles ciblent. Puis, en fonction du nombre de bêtes identifié, la municipalité leur accorde une certaine subvention.

Une « gestion douce »

Par exemple, en 2021, quatre-vingt-un chats en tout ont été pris en charge par plusieurs associations. En 2022, c’était quarante-deux chats. La première campagne de stérilisation mise en place a donc été efficace. Toutefois, les listes des chats données par les associations ne sont pas exhaustives, toutes les conclusions ne peuvent pas être tirées de ces chiffres. Comme le rapporte Rachel Burgy, « ces associations prennent du temps et de l’énergie à traiter le sujet des chats errants. Il est donc primordial de leur en donner les moyens à l’aide de subventions ». Les associations négocient déjà les tarifs préférentiels avec les vétérinaires car la mairie n’est pas en capacité de fournir une assistance totale à chacune.

La municipalité parle d’une « gestion douce » de cette problématique afin de garantir une « cohabitation apaisée entre l’homme et les animaux à Metz ». Pour cela, l’adjointe souhaite réaliser une campagne de sensibilisation auprès des particuliers pour les inciter à stériliser leurs animaux. Elle parle également d’un « appel à bénévoles » pour que la population se rapproche des associations afin de donner, à leur échelle, de leur temps et des moyens.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Com’com Mad et Moselle. Un « été insolite » programmé pour cette année

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.