Laurent Jacobelli, député de Moselle et porte-parole du Rassemblement national était l’invité du 8h30 franceinfo du mardi 30 janvier 2024.

Radio France

Publié le 30/01/2024 11:51 Mis à jour le 30/01/2024 19:09

Temps de lecture : 23 min

Laurent Jacobelli était l'invité du 8h30 franceinfo du mardi 30 janvier 2024 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Laurent Jacobelli, député de Moselle et porte-parole du Rassemblement National était l’invité du 8h30 franceinfo du mardi 30 janvier 2024. Colère des agriculteurs, immigration et IVG, il répondait aux questions de Salhia Brakhlia et Jérôme Chapuis.

Colère des agriculteurs : il faudrait « un changement radical de politique »

Alors que le Premier ministre Gabriel Attal doit prononcer mardi son discours de politique générale, et y inclure des annonces pour calmer la grogne des agriculteurs, pour Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, « Gabriel Attal devrait prononcer un changement radical de politique ». Le député de Moselle accuse le gouvernement d’avoir « joué la surtransposition des normes en interdisant en France un certain nombre de pesticides autorisés dans d’autres pays européens », de n’avoir « rien fait pour aider la transmission des exploitations agricoles ». Il souhaite que « Gabriel Attal dise enfin que ce gouvernement renonce à la mise à mort de notre agriculture » mais il « n’y croit pas ».

Marge des distributeurs : « Il faut faire appliquer la loi EGalim »

Parmi les causes de la colère agricole, les problèmes de rémunération des agriculteurs. Bruno Le Maire a annoncé un durcissement des contrôles pour s’assurer que la grande distribution respecte la loi EGalim, censée entre autres garantir une bonne répartition des marges et une juste rémunération des agriculteurs. Pour Laurent Jacobelli, c’est un aveu de faiblesse : « on apprend qu’il n’y avait quasiment aucun contrôle ». Le député RN de Moselle pointe du doigt une certaine « opacité » de la part de la grande distribution. « Il faut faire appliquer la loi EGalim, et que demain la marge bénéficie aux agriculteurs donc que les centrales jouent le jeu ».

Immigration : « Il faut un référendum avec une loi constitutionnalisée »

Alors que le Conseil constitutionnel a censuré une partie des articles de la loi immigration votée à l’Assemblée, les qualifiants de « cavaliers législatifs », le porte-parole du Rassemblement national dénonce un Conseil qui donne l’impression de faire « de la politique plutôt que du droit », ajoutant que « C’est un peu inquiétant, gênant et met le doute dans la tête de nos citoyens sur nos institutions, ce qui n’est jamais bon ». Sur le fond, la position du RN ne change pas : « Il faut un référendum avec une loi constitutionnalisée », car selon lui, « il y a urgence, nous sommes dans une cocotte-minute migratoire. »

Retrouvez l’interview en intégralité ici :

[embedded content]

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.