9h33. Sébastien Chenu (RN) moque «l’archange Gabriel» Sébastien Chenu, député RN du Nord, a moqué mercredi matin «l’archange Gabriel», alors que «tout le monde le regarde aujourd’hui avec bienveillance». «Il est capable de parler à tout le monde, c’est très agréable dans une relation, mais ce n’est pas pour ça qu’on valider les mauvaises directions dans lesquelles il peut emmener la France. (…) Tout ça amènera quelque chose de déceptif. (…) Gabriel Attal nous a montré qu’il n’était pas un homme de résultat», a expliqué l’élu sur Cnews.

9h20. Gérald Darmanin parti pour rester ministre de l’Intérieur Quasi-certitude du casting, Gérald Darmanin devrait rester au ministère de l’Intérieur. «Gérald Darmanin a eu un échange avec le président qui lui a redit sa confiance: il est assuré de rester à Beauvau comme il le souhaitait», a appris l’AFP mardi soir de source proche du ministre. Un temps évoquée, la piste d’un atterrissage au Quai d’Orsay semble donc écartée.

9h15. Les tractations ont commencé Le Conseil des ministres hebdomadaire, qui devait se tenir mercredi matin, a été reporté. L’actuel directeur du Trésor et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Emmanuel Moulin, un proche de l’actuel ministre de l’Economie Bruno Le Maire, est de son côté pressenti pour devenir le directeur de cabinet du nouveau chef du gouvernement, selon une source proche de l’exécutif.

«Les (Edouard) Philippe et (François) Bayrou font sûrement monter les enchères pour peser sur la composition du gouvernement», analyse un cadre macroniste parlementaire, en évoquant les influents chefs des partis Horizons et Modem, membres de la majorité. Les tractations ont commencé, même si peu d’informations ont filtré sur les membres du gouvernement sortant qui pourraient survivre au remaniement. Mais certains ont déjà fait passer des messages.

La machine aux rumeurs et aux conjectures s’est rapidement mise en branle. «On peut comprendre que (Bruno) Le Maire par ego n’ait pas envie d’être sous l’autorité de son ex-secrétaire d’Etat», a ainsi susurré un conseiller de l’exécutif. Un cadre du camp ministériel évoque aussi les départs possibles du porte-parole du gouvernement Olivier Veran ou du ministre des Transports Clément Beaune qui avait admis son malaise face à la loi sur l’immigration et fortement indisposé Emmanuel Macron.

9h. Quid de l’aile gauche du gouvernement ? Plusieurs ministres de l’aile gauche de la macronie ont exprimé à des degrés divers leur désaccord face au virage à droite opéré à l’occasion du vote de ce texte. La question de leur maintien au sein du gouvernement sera au coeur des discussions. Gabriel Attal devra aussi se trouver un successeur au ministère de l’Education nationale qu’il n’aura occupé que cinq mois. Il a assuré mardi que la «cause de l’école» demeurerait la «mère de nos batailles».

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.