Le conseil départemental de la Moselle et la cour d’appel de Metz ont signé mardi une convention pour mieux coordonner la lutte contre la prostitution des mineurs en Moselle. Le phénomène est en « forte expansion », selon la présidente de la Chambre des mineurs.

« La prostitution des mineurs est en forte expansion dans le département », affirme Géraldine Grillon, présidente de la Chambre des mineurs de la cour d’appel de Metz et conseillère déléguée à la protection de l’enfance, invitée de France Bleu Lorraine mercredi 20 décembre. La cour d’appel et le conseil départemental de la Moselle ont signé une convention, mardi, pour améliorer la lutte contre ce phénomène de prostitution des moins de 18 ans.

« On a été alertés sur des mineurs placés au centre départemental de l’enfance », précise l’ancienne juge des enfants de Thionville. « Des majeurs attendaient devant l’établissement pour venir chercher les mineurs qui partaient en fugue. Il y avait un peu un effet boule de neige au centre départemental de l’enfance, et puis après on s’est rendus compte qu’il y avait aussi des cas en-dehors des placements. »

« Elles ne se considèrent pas comme des victimes »

En Moselle, contrairement à la région parisienne et aux grandes villes, la prostitution des mineurs ne se fait pas en majorité via des réseaux organisés, avec des jeunes femmes venues de l’étranger. « On a plutôt des mineures qui viennent dans la prostitution par elles-mêmes », explique Géraldine Grillon. « Personne ne les incite, c’est plutôt au travers des réseaux sociaux, et aussi en voyant d’autres mineures autour d’elles qui viennent dans la prostitution. »

« L’un des aspects vraiment préoccupants, c’est qu’il y a une très forte banalisation de cette prostitution », continue la présidente de la Chambre des mineurs. « Ça se traduit surtout dans les termes employés : elles ne parlent évidemment pas de prostitution, mais d’escorting, elles disent qu’elles ont un plan. En fait, elles ne se considèrent pas du tout comme des victimes. Elles trouvent ça assez valorisant, elles acquièrent des vêtements qui coûtent chers, des sacs, tout un tas de choses qui les valorisent dans l’immédiat. »

« Il faut mettre toutes nos forces pour les sortir de là »

À l’échelle nationale, 88% de ces victimes sont des filles âgées de 13 à 17 ans. « Pour l’instant, on n’a pas de chiffres précis sur le département », regrette la magistrate. « Ce sera l’un des objectifs de la convention, d’arriver à faire un bilan chiffré du nombre de mineurs concernés. » Ce partenariat doit aussi permettre aux travailleurs sociaux et aux magistrats de se rencontrer, une fois par trimestre, pour faire un point sur les cas de victimes mineures de prostitution.

« Il faut plus réfléchir ensemble à comment faire, s’organiser, se coordonner, pour vraiment mettre toutes nos forces pour les sortir de là », affirme Géraldine Grillon. « Avant, on faisait chacun de notre côté des constats, mais on n’avait pas forcément une coordination. Là, on va étudier chacun des cas pour essayer de trouver le meilleur accompagnement, le lieu de prise en charge, les orienter vers un psychologue. »

Le plus gros travail consistera à sortir de ces jeunes de cet engrenage. « Mais il y a aussi un enjeu de formation des travailleurs sociaux, des juges des enfants. Il faut être sensibilisé pour savoir comment aborder le problème. Toute la difficulté, c’est d’arriver à approcher ces mineures, à tenir un discours qu’elles sont capables d’entendre sans les braquer. Sinon, elles claquent la porte et tout suivi possible est terminé. »

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.