« On ne s’attendait pas à ce que ça recommence aussi vite » : des habitants du Pas-de-Calais s’apprêtaient ce mercredi 3 janvier à passer la nuit dans des abris, leur maison étant envahie par l’eau qui a atteint par endroits le niveau des crues historiques de novembre. Les crues touchent aussi six autres départements du nord-est de la France, classés orange depuis mardi.

Publicité

L’Aa, fleuve côtier placé en vigilance rouge depuis mardi, « est globalement au même niveau qu’en novembre », lorsqu’il avait atteint son plus haut niveau historique, indique Vigicrues à l’AFP. Les niveaux pourraient encore augmenter « très légèrement », mais « on peut considérer qu’on est au pic de cette crue », ajoute l’organisme, qui évoque une « crue exceptionnelle » sur ce cours d’eau. Selon le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis, plus de 10 000 foyers sont privés d’électricité, 8 500 dans le Pas-de-Calais et 1 850 dans le Nord.

LIRE AUSSI : Tempête Ciarán : le réseau électrique peut-il s’adapter à de telles rafales de vent ?

« C’est une catastrophe », s’émeut Rachid Ben Amor, maire de Blendecques, commune traversée par l’Aa. Emmanuel Macron, avec qui il a parlé mardi au téléphone, lui « a dit qu’il déléguerait tout ce qu’il fallait ». Mais « quand ? », s’interroge-t-il, disant « (attendre) plus de moyens de l’Etat ».  » Ces crues qui se succèdent, « pour les patients, ça va être terrible », s’inquiète Bertrand Rose, médecin généraliste à Blendecques. « J’ai des patients qui sont dans un état physique, et psychique surtout, terrible ». Dans cette ville de 5 000 habitants, les sinistrés, arrivant en bottes avec quelques affaires dans leur cabas et parfois leurs animaux de compagnie, ont été transférés vers une salle de basket-ball où des lits de camp ont été installés.

Pluies tombées dans le Pas-de-Calais en 2023

Pluies tombées dans le Pas-de-Calais en 2023

© / afp.com/Sylvie HUSSON, Valentina BRESCHI

Le ministre de la Transition écologique sur place ce jeudi

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, se rendra ce jeudi 4 janvier dans le Pas-de-Calais pour rencontrer des élus et des sinistrés, a annoncé la préfecture. Si seule l’Aa était classée en rouge ce mercredi après-midi, 11 cours d’eau dans le quart nord-est de la France le sont en orange, dans le Pas-de-Calais, mais aussi le Nord, l’Aisne, les Ardennes, la Meuse, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle.

Partout dans les Hauts-de-France, les crues sont importantes et se propagent sur les secteurs aval. 74 routes départementales étaient coupées mercredi à 12h30, indique la préfecture de la zone Nord. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, plus de 50 communes sont touchées dans le département et 198 personnes ont dû être évacuées. Des distributions d’eau en bouteille sont en cours, 2 000 habitants étant privés d’eau potable, ajoute la préfecture.

Des pluies souvent au-dessus des normales dans le Pas-de-Calais en 2023

Des pluies souvent au-dessus des normales dans le Pas-de-Calais en 2023

© / afp.com/Sylvie HUSSON, Laurence SAUBADU, Valentin RAKOVSKY

Des renforts venant d’Europe

Des images aériennes d’Esquerdes, à proximité de Blendecques, révèlent des pâtés de maisons entiers sous l’eau et des torrents d’eau boueuse dévalant des jardins. « L’évolution de la situation dépendra de la capacité d’évacuation à la mer, mais les coefficients de marée ne sont pas très bons », s’inquiète le maire de Saint-Omer, François Decoster, appelant à ne « pas marcher dans les rues inondées car il y a du courant ».

LIRE AUSSI : Pluies abondantes : pourquoi elles n’ont pas encore rechargé les nappes phréatiques

Quatre pompes de la sécurité civile doivent être installées dans le secteur de Mardyck (Nord) jeudi. D’autres moyens de pompage européens « sont en cours d’acheminement en provenance de la République Tchèque, de la Slovaquie et des Pays-Bas pour être opérationnels vendredi », selon la direction générale de la sécurité civile.

Plus à l’est, en Meurthe-et-Moselle, la montée des eaux se poursuit sur l’Orne, avec des prévisions indiquant un niveau de crue pouvant dépasser le niveau historique de 2016, selon la préfecture. A Quimperlé, dans le Finistère passé de la vigilance orange à jaune mercredi après-midi, la mairie compte sur un retour à la normale ce mercredi soir.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.