Émile Jean-Didier Bouchotte est né le 25 novembre 1796 à Metz. Il est le neveu du colonel Bouchotte, alors ministre de la Guerre. Il s’installe en 1822 à Moncel comme agriculteur. Propriétaire, il établit une ferme de 400 hectares divisée en terres cultivables, prairie, et forêt. Il possède aussi un important cheptel de 120 chevaux, 150 bovins, une centaine de porcs et plus de 300 moutons. Son génie industriel se révèle avec la création de la minoterie moderne. Il introduit dans les moulins les meules d’acier pour moudre le grain en farine. Il devient alors directeur des Grands Moulins de Metz de 1837 à 1871, puis, après l’annexion, des moulins installés à Frouard, près de Nancy. Nancy, où il meurt le 5 septembre 1878.

“Le savez-vous ? Metz” s’écoute aussi en podcast

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus Acast (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix

Propulsé par ses idées sur la scène politique

Qualifié tantôt de révolutionnaire, tantôt de républicain de tendance jacobine, Émile Bouchotte se lance dans la politique. On lui attribue ces propos : « L’immense population des travailleurs, plus forte que la bourgeoisie par le nombre, la vaincra pareillement dès qu’elle l’aura égalée en lumières. »

Après les journées de révolte de juillet 1830, (lorsque le peuple parisien se soulève contre le roi Charles X) Metz est quasiment en révolution. Les autorités locales ont disparu. Il faut trouver d’urgence à l’hôtel de ville, un maire efficace et dynamique. Les libéraux sollicitent Émile Bouchotte qui accepte d’endosser le rôle de maire de Metz le 1er août 1830. Son mandat est court. Il quitte sa fonction après neuf mois d’exercices, le 1er avril 1831, pour laisser place à Pierre Joseph Chédeaux.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.