Rupt-sur-Moselle (88360)

La ville : Rupt-sur-Moselle

Quelques chiffres à la loupe concernant la démographie de Rupt-sur-Moselle

On chiffrait à 3 528 le nombre d’habitants de Rupt-sur-Moselle en 2018. La localité avait une densité de population de 76,9 habitants/km² sur 45,88 kilomètres carrés de superficie. Au sein des villes du département des Vosges, cette municipalité se trouvait alors au 85e rang en ce qui concerne la densité de population.

Découvrez les chiffres clés du parc immobilier de Rupt-sur-Moselle

Avec une superficie de 45,88 km² et un total de 1 949 logements pour 3 528 habitants, Rupt-sur-Moselle a une densité de population de 76,9 habitants/km² et une densité résidentielle de 0,4 log/ha. Elles sont toutes deux inférieures aux moyennes nationales (0,6 log/ha et 106 hab/km²).

Quelques chiffres à connaître sur la répartition du parc immobilier de la ville

Au niveau de la ville, on dénombre bien plus de propriétaires que de locataires. Environ 69,3 % des résidences principales sont occupées par des propriétaires contre 30,7 % occupées par des locataires (dont 1,4 % à titre gracieux). Parmi les habitations de la localité, 6,9 % sont des résidences secondaires, 9,2 % des logements vacants et 83,8 % sont des résidences principales. Par ailleurs, 11,8 % de ces dernières sont des logements sociaux. La plupart des 1 634 ménages se sont installés depuis 30 ans ou plus à Rupt-sur-Moselle.

Caractéristiques et informations pratiques sur l’aménagement intérieur des logements de la localité

Les logements de la municipalité sont majoritairement des maisons (68,7 %). Ce sont essentiellement des maisons familiales de 4 pièces (30,7 % du nombre total de maisons) ayant une superficie généralement comprise entre 80 et 100 m². On trouve également de nombreuses maisons familiales de 6 pièces et plus (27,6 %). Les appartements, moins nombreux (593), sont principalement composés de 3 pièces. Le plus souvent, leur surface est comprise entre 60 et 80 m². Par ailleurs, on peut remarquer que les logements ont majoritairement été construits entre 1971 et 1990.

Caractéristiques des impôts de Rupt-sur-Moselle

Rupt-sur-Moselle compte un total de 2 050 foyers fiscaux. Parmi eux, 59,5 % sont au-dessous du seuil d’imposition. Ce chiffre est légèrement plus important que celui du département qui s’élève à 55,4 %. Le revenu médian annuel de la localité est de 19 750 €, soit 2 180 € de moins que celui de la France. Les Ruppéens s’acquittent en moyenne d’un impôt sur le revenu de 670 € par foyer. Ce dernier est donc plus bas que celui des Vosges qui s’élève à 1 135 €. Par ailleurs, 862 foyers (soit 42 %) déclarent percevoir une retraite ou une pension.

Près de 43,9 % du montant total de l’impôt sur le revenu de cette municipalité est payé par les foyers fiscaux ayant un revenu fiscal de référence en dessous de 50 000 euros. Les foyers ayant un revenu annuel supérieur à 100 000 euros contribuent à hauteur de 23,9 % à l’impôt net total.

Découvrez les chiffres clés de l’emploi à Rupt-sur-Moselle

À Rupt-sur-Moselle, le taux d’activité s’élevait à 74,26 % au 31 décembre 2018 : sur les 2 098 habitants en âge de travailler que comptait la localité, 1 558 étaient actifs. La part d’actifs était alors similaire à celle de la France, où le taux d’activité atteignait 71,9 %.

Au sein de la ville, le taux de chômage était de 16,88 %, 263 actifs étant au chômage. Il y avait donc un très fort écart avec les statistiques sur l’ensemble du territoire national, qui affichait un taux de chômage de 9,1 %.

Taux de chômage par CSP à Rupt-sur-Moselle

En 2018, à Rupt-sur-Moselle, la catégorie socio-professionnelle des employés était la plus concernée par le chômage, 19,35 % des actifs étaient en situation d’inemploi. Dans les autres CSP, la part de demandeurs d’emploi était de 19,12 % pour les ouvriers, de 9,09 % pour les commerçants, artisans et chefs d’entreprises et de 5,71 % pour les professions intermédiaires. Sur 15 agriculteurs et 135 cadres, aucun n’était au chômage.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Accueil Politique Alain Pillot a démissionné de son poste de maire, des élections en avril

Un communiqué dans la lettre d’information municipale vient de le confirmer : Alain Pillot a présenté sa démission de ses fonctions de maire et de son mandat de conseiller municipal, en date du 16 décembre 2023. Françoise Souliman, préfète de Meurthe-et-Moselle a accepté cette démission le 15 janvier 2024.

Le premier adjoint démissionne aussi

Suite à cette annonce, Denis Crouvizier, premier adjoint, a également présenté sa démission. Suite à ces deux départs, le conseil municipal ne se retrouve plus qu’à quatre personnes et trois postes vacants sont à pourvoir à la mairie de Mouacourt.

Le conseil municipal devant être nécessairement au complet pour procéder à l’élection d’un nouveau maire, des élections partielles se dérouleront dans la commune les dimanches 7 et 14 avril.

Toute personne intéressée pour se porter candidate peut se rapprocher du secrétariat de la mairie, afin d’obtenir de plus amples informations. Renseignements au 03 83 71 33 69 ou par mail à mairie.mouacourt@wanadoo.fr.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Mouacourt. Alain Pillot a démissionné de son poste de maire

Un communiqué dans la lettre d’information municipale vient de le confirmer : Alain Pillot a présenté sa démission de ses fonctions de maire et de son mandat de conseiller municipal, en date du 16 décembre 2023. Françoise Souliman, préfète de Meurthe-et-Moselle a accepté cette démission le 15 janvier 2024.

Le premier adjoint démissionne aussi

Suite à cette annonce, Denis Crouvizier, premier adjoint, a également présenté sa démission. Suite à ces deux départs, le conseil municipal ne se retrouve plus qu’à quatre personnes et trois postes vacants sont à pourvoir à la mairie de Mouacourt.

Le conseil municipal devant être nécessairement au complet pour procéder à l’élection d’un nouveau maire, des élections partielles se dérouleront dans la commune les dimanches 7 et 14 avril.

Toute personne intéressée pour se porter candidate peut se rapprocher du secrétariat de la mairie, afin d’obtenir de plus amples informations. Renseignements au 03 83 71 33 69 ou par mail à mairie.mouacourt@wanadoo.fr.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle Parc du Schlossberg à Forbach : le maire veut en faire la première destination touristique de Moselle-Est

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle Adopte ton maire : à Florange, le maire Rémy Dick s’invite à la maison

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Vosges Troisième série de tags à l’encontre du maire de Saint-Maurice-sur-Moselle

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Moselle : un conseiller municipal démissionné… contre son gré

C’est une affaire rocambolesque, qui peut prêter à sourire mais qui en réalité, pose une question fondamentale : peut-on démissionner quelqu’un de son mandat d’élu contre son gré ? C’est ce qui est arrivé à un élu de Coin-lès-Cuvry, 800 habitants, près de Metz. Julien Ruaro, 39 ans, élu en 2020, ne siège plus au conseil municipal depuis le 25 janvier, date à laquelle la mairie a reçu sa lettre de démission. Or Julien Ruaro n’est pas l’auteur de cette lettre ! Cet épisode intervient dans un contexte de conflit au sein de l’équipe municipale. L’élu dénonce de longue date un conflit d’intérêt dans projet immobilier, et de nombreux recours et plaintes ont été déposés.

« Démissionner ? Mais jamais de la vie ! »

C’est au détour d’un banal appel à propos du conseil municipal à venir quelques jours plus tard, que Julien Ruaro a découvert le pot-aux-roses. « La secrétaire de mairie me répond qu’elle a envoyé les convocations. Or je ne l’ai pas reçue. Elle me répond : ‘C’est normal, tu n’es plus élu, tu as démissionné’. Démissionné ? Mais jamais de la vie ! » Julien Ruaro se rend immédiatement en mairie et découvre une lettre, imitant sa signature, et reprenant mot pout mot des phrases extraites de précédents courriers qu’il a adressés à la mairie. L’enveloppe, en revanche, présente une écriture manuscrite qui n’est pas celle de Julien Ruaro. Il dépose immédiatement plainte pour usurpation d’identité.

Problème, les textes sont très clairs : si un maire ou un adjoint démissionnaire doit s’adresser à la préfecture, qui peut accepter ou refuser une démission, le Code général des collectivités territoriales précise qu’un conseiller municipal, lui, doit s’adresser au maire, qui en informe la préfecture, et la démission est immédiate et définitive.

Julien Ruaro rédige alors une attestation contestant l’authenticité de cette lettre, et dépose plainte à la gendarmerie de Verny pour usurpation d’identité. « Avec ces preuves, pourquoi on ne m’a pas contacté, pourquoi le faux courrier n’a-t-il pas été déchiré, et mis à la poubelle ? L’histoire aurait été terminée, on n’en parlerait plus« .

« J’ai respecté la loi »

Anne-Marie Linden, la maire de Coin-lès-Cuvry, dit avoir respecté la loi. « Un maire n’a pas à aller chercher le pourquoi d’une démission, sauf s’il sent qu’il y a eu des pressions, des menaces. Or M. Ruaro ne venait plus au conseil municipal depuis quelques temps. J’ai donc pensé qu’il voulait se désolidariser encore plus de l’équipe municipale. Cela ne m’a pas surprise« .

Sur un point au moins, les deux parties sont d’accord : cette situation est inédite, aucune jurisprudence ne permet de trancher. La loi devrait donc prévoir un garde-fou pour empêcher tout notre système démocratique de chanceler. « Est-il si facile que cela de se débarrasser d’un élu d’opposition, d’un lanceur d’alerte, pendant des mois car les procédures au tribunal administratif sont longues ? Faut-il que tous les élus de France expriment régulièrement leur volonté de ne pas démissionner ? », s’interroge Julien Ruaro.

En l’état, le conseil municipal peut se tenir puisque les deux tiers des élus sont toujours en poste, le quorum est atteint. « Mais imaginez qu’ils aient fait cela sur trois élus dans notre commune : ils provoquaient des élections ! C’est incroyable« .

Julien Ruaro dispose d’un délai de deux mois, à compter du faux courrier reçu en mairie le 25 janvier, pour saisir le tribunal administratif et contester… sa propre démission.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

La suppression de l’ASS inquiète la Meurthe-et-Moselle

Nous conservons votre choix pendant 6 mois. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Gestion des cookies » au bas de chaque page. Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter notre politique de protection des données personnelles.

<!–

Les fonctionnalités liées aux réseaux sociaux (boutons de partage, etc.) vous permets d’interagir avec vos réseaux sociaux, directement depuis notre site ou application. Il s’agit par exemple de vous permettre de partager nos contenus avec vos communautés en cliquant sur les boutons de partage dédiés.

–> Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Nancy Dans le bureau du maire : Mathieu Klein, un maire grand dans un espace impressionnant

Une fois, deux fois, trois fois. « Je n’arrêtais pas de me cogner les genoux dedans. » Ce bureau n’était décidément pas taillé à sa mesure !

C’est le paradoxe de ce bureau, et du maire qui l’occupe aujourd’hui. Un meuble trop « petit », ou plutôt trop bas, dans un espace par ailleurs très imposant. Pour son histoire, pour sa taille et ses hauts volumes : sans doute le bureau le plus prestigieux de toute la Meurthe-et-Moselle, logé dans les murs de la célèbre place Stanislas.

Ici, c’est à la fois une pièce de travail et de représentation, d’ailleurs très visitée lors des journées du patrimoine.

Mathieu Klein, maire de Nancy

« Effectivement, un lieu très impressionnant », confirme Mathieu Klein , le maire en question. « Il souligne le caractère exceptionnel du monument historique dans lequel on met les pieds. » Lui s’y rend chaque jour, matin et/ou soir, même quand…

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.

Une tour de la centrale électrique de Saint-Avold, en Moselle, dynamitée

VIDÉO – La tour aéroréfrigérante de 120 mètres de haut a été détruite dimanche, marquant une étape symbolique dans la conversion à l’hydrogène de la centrale à charbon.

Dix mille tonnes de béton englouties en quelques secondes. La plus haute tour de la centrale Emile Huchet de Saint-Avold (Moselle) a été dynamitée ce dimanche 11 février, une étape symbolique dans la conversion du site du charbon à l’hydrogène. La tour aéroréfrigérante numéro 5, qui mesurait environ 120 mètres de haut, s’est effondrée sous les yeux de centaines de curieux.

Quelque 200 personnes, dont des artificiers et des forces de l’ordre, étaient mobilisées dimanche pour ce «foudroyage» qui a eu lieu à 11 heures, selon Jean-Michel Mazalèrat, le président de GazelEnergie, la société qui exploite la centrale. Emile Huchet est l’une des deux seules centrales à charbon encore en activité en France, avec celle de Cordemais (Loire-Atlantique).

Conversion à la biomasse

Ces deux centrales préparent leur conversion à la biomasse mais le site de Saint-Avold veut devenir une «écoplateforme» : elle prévoit d’autres projets comme «Emil’hy» (pour Emile Huchet et hydrogène), qui doit permettre à l’horizon 2027 une production d’hydrogène bas carbone et renouvelable, par électrolyse de l’eau.

Les études d’ingénierie sont en cours de finalisation et la concertation publique doit débuter fin février, a indiqué à l’AFP Camille Jaffrelo, porte-parole de GazelEnergie, une filiale du groupe EPH de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky.

Le projet prévoit, pour 2030, une capacité totale de 400 MW et une production de 56.000 tonnes d’hydrogène par an. Dans un premier temps, la phase initiale devra alimenter en priorité l’aciériste allemand Saarstahl Hoolding Saar (SHS), situé en face. Il représente à date un investissement de 780 millions d’euros.

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.