Selon Météo France, il n’a jamais autant pluie en Lorraine entre le 15 octobre et le 15 décembre depuis 1959. Après des épisodes de sécheresse sévères qui ont mis à mal les nappes phréatiques, les dernières précipitations ont-elles pourtant permis de reconstituer les réserves nécessaires ? Éléments de réponses.

Dans la commune d’Angomont en Meurthe-et-Moselle, le maire respire un peu mieux. Les nombreuses pluies des deux derniers mois ont permis de recharger les réserves en eau, après un été très sec. Jean-Marc Piant est rassuré : « le niveau est correct » explique-t-il à notre équipe sur place, Laurence Duvoid et Kamel Khalfouni, « par rapport à l’été dernier où l’un des deux puits était complètement à sec« .

L’hydrologue Didier François, du laboratoire géographique Loterr de l’Université de Lorraine, estime quant à lui que ces jours de pluie ont effectivement profité aux nappes phréatiques : « ça fait effectivement du bien parce que c’est maintenant qu’elles se remplissent, mais il faudrait que ça se prolonge jusqu’au printemps pour pouvoir envisager sereinement la saison d’étiage 2024« .

Cet article a été prélevé d’internet par la rédaction de maires-moselle.com pour la bonne raison que ce dernier figurait dans les colonnes d’un blog dédié au thème « Moselle ». Cette chronique a été générée de la manière la plus complète que possible. Pour émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Moselle », merci de contacter les contacts indiqués sur notre site web. maires-moselle.com est une plateforme numérique qui compile de nombreux posts publiés sur le web dont la thématique principale est « Moselle ». En visitant de manière régulière nos pages de blog vous serez informé des futures annonces.